*** chargement en cours ***
43%43%43%43% 43%

Vous êtes autorisez à effectuer des recherches sur le serveur.

Toutes les transcriptions et requêtes seront conversés sur le SSD principal.



20171231

http://5088292540908077222tQ.43%bId.Secret.onion
Code de sécurité:
Nombre de téléchargement: 0
READY
RUN
Salut

Tout le monde a des secrets, une partie de soi qui reste caché à l’abri de tous. Des choses que l’on ne peut pas dire le temps d’un moment ou pour toute une vie. Il est parfois difficile de garder des secrets, de faire semblant que tout est normal. C’est une part importante de la vie de tout le monde, le mensonge l’omission, la dissimulation sont des mots tabous dans notre société. Elle représente le mal alors que c’est juste un acte que nous faisons chaque jour. Il est impensable de tout dire à tout le monde, parfois le mieux est l’ennemi du bien. Parfois, on ne peut pas toujours dire certaines choses dès qu’on le sait. Jusqu’à un certain point, cela peut avoir une action bénéfique. Empêcher du stress, gâcher une joyeuse surprise…


Certaines en disent trop et d’autres pas assez, moi je fais plutôt partie de la seconde catégorie. Je ne sais pas d’où ça vient réellement, si c’est une chose présente dans mon caractère depuis ma création. Est-ce que ça vient du fait que je sois fils unique ? Ce n’est pas complètement un mécanisme d’autodéfense. Je n’aime pas parler de moi, exposer ce que je fais et, qui je suis. C’est l’inverse qui me parait étrange et choquant. Raconter des détails de sa vie à des inconnus. C’est presque pour moi un signe de faiblesse, c’est une invitation à pénétrer dans l’intimité de sa propre personne. Partager son histoire c’est promouvoir l’autre à une place importante dans sa vie, l’encourager à s’immiscer dans celle-ci. J’ai beaucoup de mal à exposer des banalités à tort et à travers, j’ai toujours fonctionné comme ça. Je n’ai jamais ressenti le besoin et l’envie de le faire. Je suis asocial, renfermé, je n’ai pas dû apprendre à la faire et maintenant, je n’arrive pas à le faire.

Je ne sais pas, c’est comme un alphabet inconnu peut être qu’il existe des méthodes pour apprendre à être moins asocial, avec certaines pers

onnes. Faudrait chercher.



Aujourd’hui, c’est un morceau de la fin des années 70. Le groupe Blondie, inspiré par les différentes vagues musicales des groupes Punk anglais, débarque avec un album aux sonorités Post-Punk, une mouvance qui sera très prolifique dans l’empire Britannique et offrira peut être la meilleure période musicale distillée par des groupes d’outre-Manche. Blondie, dans un registre soft et très populaire, apporte sa pierre à l’édifice avec le titre One Way or Another. 



UPLOAD COMPLETE
EXIT

Press Ctrl+D pour SAUVEGARDER
Press Ctrl+W pour QUITTER

Vie restante: 0

Enregistrer un commentaire